Je ne sais pas vous, mais moi, j’ai été submergée en ce début d’été par une vague de vidéos, de pubs et de posts vantant les mérites d’une ventouse, qui serait capable de combattre l’ennemi numéro 1 des femmes : la cellulite.

Et faible et crédule à l’idée de devoir mettre mes gambette à l’air, j’ai acheté la fameuse ventouse de la marque Cellublue.

Ses promesses anti-cellulite

Cet objet si simple au premier abord permet selon la marque de reproduire le très technique massage  du « palper rouler » : célèbre pour combattre la cellulite, même la plus farouche. En effet, en déstockant les cellules de graisse et en stimulant la circulation, la peau devient plus lisse et plus ferme. Il suffirait seulement de cinq minutes de massage sur les zones à traiter et de trois semaines d’utilisation pour voir déjà des résultats.

La ventouse Cellublue met en avant sa composition 100% en silicone médical ( sans phtalates, ni PVC), sa durée de vie quasi-illimitée et sa fabrication française. Un peu de patriotisme, dans ce monde rugueux de la peau d’orange ! Une application à installer sur les téléphones permet de chronométrer le temps de son massage en musique, s’il vous plait, tout en visualisant sur l’écran les gestes corrects à effectuer avec sa ventouse.

La Cellublue insiste sur l’importance de coupler les massages à une alimentation saine et la pratique d’une activité physique pour des résultats optimaux. Elle vend par ailleurs des guides/e-books permettant de suivre des progressions d’exercices sportifs et des recettes healty.

Lien vers le site de la marque Cellublue : https://www.cellublue.com/fr/

Mes impressions

Je ne me suis laissée tenter que par la ventouse Cellublue car en début d’été, comment vous dire, mon pécule était quasi-réservée à d’autres aspirations (les vacances bien sûr !) et le kit ventouse anticellulite, comprenant une ventouse, une application mobile et le guide bye-bye cellulite en format pdf est déjà au prix de 19,99 euros

Les points positifs

L’envoi a été rapide. J’ai réceptionné un colis bien emballé : une petite ventouse toute mignonne, toute bleue dans son petit pochon blanc tout mimi.

J’ai utilisé une huile d’amande douce bio, qu’il me restait afin  de pouvoir réaliser les massages. En effet, il est indispensable de bien huiler sa peau avant de vouloir l’aspirer à l’aide de la ventouse car sinon, c’est de la torture.

Je l’ai utilisée sur mes cuisses et mes fesses, zones de l’infection!

Les gestes sont très bien schématisés sur l’application que l’on télécharge gratuitement à l’aide du code qui nous est donné, suite à l’achat. Les musiques de l’application qui chronomètre notre temps de massage sont assez agréables ( préférence pour la première, quand même !) Le temps passe du coup super vite et je me suis aperçue  que j’enchaînais facilement 10 minutes de massage, à l’aise sans me lasser !

Au-niveau de la sensation, ça tire pas mal là où est la cellulite  la plus incrustée ; ça chauffe aussi et ça devient tout rouge. Mais rien d’insupportable non plus. En comparaison d’une épilation par bandes de cire, c’est de la gnognotte. Mais dès le début, j’ai pensé : si j’ai mal, c’est que ça marche ! Il faut souffrir pour être belle ! Bye bye cellulite ! Du coup, ma motivation s’est accrue et je me suis révélée être un très bon élève, très assidu ! 10 minutes par jour, 5j/7 et sans restriction du coté de l’alimentation ni excès d’heures de Zumba. 1 heure par semaine, c’est déjà bien, non ? 😀

J’ai repéré les premiers résultats dès la fin de la première semaine. Oui ! Une peau plus lisse et plus ferme effectivement. Au bout de la seconde semaine d’utilisation, une diminution de ma peau d’orange notamment plus importante sur mes cuisses. Je pense que cela est due à la facilité de massage de  ces zones-là contrairement aux fesses. En effet, c’est un peu plus difficile de se masser les fesses, surtout les parties vraiment à l’arrière ! Si vous avez une astuce, je suis preneuse. 🙂

Durant la troisième semaine, les résultats ont été encore plus visibles : j’avais retrouvé déjà ma peau de jeunette, lisse et ferme et ma peau d’orange n’était plus trop visible, à part encore sur les fesses. La cellulite doit être aussi plus profonde sur ces parties là chez moi.

A partir de ces 3 semaines d’utilisation, je ne vous cache pas que mes vacances étant arrivées, j’ai laissé de côté, ma petite ventouse. Bien qu’elle soit petite et facile à emporter, je n’ai pas été très assidue durant mes trois semaines de vacances. J’ai dû me masser deux fois durant ce laps de temps, à tout casser. Malgré cela, ma peau est restée lisse et ferme. Par contre, depuis que je suis rentrée, je revois un peu plus de cellulite sur l’extérieur de mes fesses.

Les points négatifs

Je n’en vois que très peu et ils sont presque effacés à la vue de l’efficacité du produit.

  • le prix. Il faut compter 19,99 €, comme cité précédemment pour le kit basique, sans huile !
  • la nécessité de réaliser régulièrement les massages, au dépit de voir la cellulite réapparaître .

Conclusion

Vous l’aurez compris, la ventouse est un vrai coup de cœur pour moi ! Que des promesses tenues ! Je la recommande vivement : j’ai arboré fièrement mon corps cet été sans avoir de pensées négatives liées à ma cellulite. Elle a su regonfler ma  confiance  en moi !

Très satisfaite par les bénéfices de cette petite ventouse, je vais donc reprendre mes massages ; peut-être pas quotidiennement désormais mais à raison de deux ou trois fois par semaine afin d’entretenir la chasse à la cellulite ! Je vais tester désormais la solidité de la ventouse dans le temps ! Je vous mets le lien de la vidéo de Cellublue qui explique comment utiliser la ventouse !

Tu as aimé mon article ? Partage-le. Merci 😉